• Selon le Figaro (journal qui n'est vraiment pas de gauche), l'Etat a filé 65 milliards d'euros aux entreprises en 2005, ce qui corresponde à 949 euros par habitants...


    Voilà on a filé donc cette somme sans qu'il y ait de contrepartie, sans que les entreprises soient obligées d'embaucher (embauche en CDI évidemment), sans qu'elle soit contrainte à ne pas délocaliser leur productions, sans qu'elles soient contraintes à moins polluer, etc, etc...


    En gros nous nous sommes fait voler 949 euros pour financer des gens qui n'en ont rien à foutre de notre gueule, et qui à la moindre occasion n'hésitent pas à licencier en laissant sur le carreau des familles entières..De plus, il me semble que les patrons n'arrêtent pas de réclamer plus de libéralisme, moins d'Etat, apparemment l'Etat ils sont bien content de le trouver pour qu'il leur file du pognon...A moins qu'ils veulent moins d'Etat pour les pauvres, pour les SDF, ils veulent peut-être que les impôts ne servent qu'à financer leurs entreprises ????


    En tout état de cause ces 65 milliards d'euros c'est plus que le budget de l'Education Nationale...Après faudra pas s'étonner que les banlieues crament....En attendant, moi j'aimerais bien que l'on me demande avant de financer l'entreprise de gros enculés de PDG ....


    votre commentaire
  • A propos du post sur « Y'a comme un abus de pouvoir »...Ce post a été proposé sur les Forums de France 2 est la réponse a été la suivante : « Afin de préserver l'esprit convivial du forum, votre message ne sera pas publié, merci de votre compréhension"
    Si c'est pour que la redevance finance les émissions de merde des connards de Drucker et de Steevy, autant boycotter la redevance...Une chaîne de service publique doit rester accessible à tous et pas être une chaîne au service d'une élite culturelle et de quelques notables dont Sarkozy....

    2 commentaires
  • Y'A COMME UN ABUS DE POUVOIR

    Je vous propose ci-dessous le récit de deux personnes qui ont actuellement maille à partir avec la Police, notre chère Police de France....

    Dans ce récit nous retiendrons trois noms, les principaux acteurs de ce méli-mélo policier...
    Madame S
    Monsieur K
    Mademoiselle P 16 ans
    Mademoiselle P est la fille de Madame S, fille d'un précédent mariage..Madame S vit avec Monsieur K depuis 4ans et ils ont ensemble un BB de quelques mois...
    Mademoiselle P a été placée au foyer départemental de l'enfance à Cergy St Christophe.....alors qu'elle était sous la garde de son père...Cette ado a quelques problèmes de comportements du notamment à la séparation de ces parents....Faisant fugue, sur fugue..Son beau-père (monsieur K) et sa mère (madame S) décident de l'héberger voir de la récupérer....
    L'adolescente se montre calme à la maison, mais son comportement va changer au fil du temps, jusqu'au jour ou le ton monte entre elle et Monsieur K (pour une raison Futile)...La mère de l'adolescente ne sachant quoi faire, décide d'appeler ses parents dons les grands-parents de Mademoiselle P...
    Le lendemain rencontre avec les grands-parents..Entre Mademoiselle P et Monsieur K le ton monte (injures etc)...Monsieur K met une claque à l'adolescente (comme tout parent le ferait) pour la calmer.....
    Celle-ci décide de partir avec ses grands-parents...Fin du premier épisode..

    Seconde épisode, Mademoiselle P retourne à son foyer et raconte ce qu'il s'est passé...La directrice décide de lui faire porter plainte contre Monsieur K son beau-père (contre apparemment la volonté de l'adolescente)...
    Par la suite l'adolescente refugue, part se réfugier chez ses grands-parents et est récupérer par la suite par sa mère et son beau-père pour qu'ils la ramènent au foyer....Au foyer elle apprend qu'elle que le foyer va la placer en hôpital psychiatrique (déjà que les éducateurs la bourrait de médicaments pour la tenir tranquille)...Sachant cela elle refugue, téléphone à sa mère...Celle-ci demande à son conjoint, Monsieur K, il veut bien héberger Mademoiselle P, sachant que celle-ci à porter plainte contre lui..Monsieur K ayant une méfiance envers tout ce qui est psychiatrie et aussi par compassion accepte....
    Mademoiselle P revient donc chez son beau-père et sa mère...Elle décide d'aller retirer la plainte qu'elle avait déposée contre son beau-père (plainte qu'elle avait déposé forcée par la directrice du foyer de l'enfance de Cergy St Christophe)...elle toi la retirer au commissariat ou est domicilié Monsieur K et Madame S (commissariat qui se trouve dans l'Ouest parisien).
    Au commissariat l'agent de police en poste, lui demande si elle n'a pas été forcée par sa mère pour retirer sa plainte (surprenant car personne ne lui a demandé si elle avait été forcée de la déposer)...l'adolescente dit qu'elle la retire de son plein gré...La-dessus l'agent de police affirme que de toute façon il fera tout pour qu'il y ait des poursuites, qu'il ait inacceptable ce qu'il s'est passé, qu'elle va faire tout pour que le procureur de la république poursuive Monsieur K...Monsieur K qui héberge Mademoiselle P par compassion, alors qu'il n'y ait pas obligé, d'aucune façon...Monsieur K qui a fait la paix avec Mademoiselle P...
    La dessus la mère, de l'adolescente Madame S s'entretient avec l'agent de police...Celui-ci l'interroge sur ce qu'il s'est passé, sur le comportement de Monsieur K est toute les réponses de Madame S sont tournées par l'agent de police de façon à charger Monsieur K, bref elle essai de tourner les réponses de la conjointe de Monsieur K contre lui...
    La-dessus Madame S s'emporte (elle subi un traitement qui influe sur ses nerfs)...parce que l'agent de police lui fait dire ce qu'elle n'a pas dit et détourne ses propos pour qu'ils soient à charge contre son conjoint, Monsieur K...
    Résultat, outrage à Agent....Aujourd'hui, Madame S risque de se retrouver en garde-à-vue, sachant qu'elle à vue comme sont conjoint pour la même histoire...sachant que tous les deux on un BB de quelques mois...
    Quels sont les responsables de cette histoire ? Le foyer qui a voulu mettre l'adolescente en hôpital psychiatrique, foyer incapable de comprendre les problèmes d'une adolescente à la dérive...
    L'Agent de police de ce commissariat qui aurait très bien pu classer la plainte de Mademoiselle P sans suite et constater que cela était une crise passagère, sachant que Monsieur K héberge de nouveau Mademoiselle P...
    Non aujourd'hui le couple Monsieur K et Madame S sont inquiétés pour des motifs futiles et ce à cause du caractère acharné et opiniâtre d'un agent de police....Et il y a là quelque-part un abus de pouvoir sachant que cet agent n'était pas là au moment des faits, que la plainte a été déposée par l'adolescente forcée, que celle-ci a sans doute du un peu déformer les faits au moments de la plainte et sachant que celle-ci a été recueilli par son beau-père alors qu'elle devait aller en hôpital phychiatrique...(alors qu'elle n'est pas plus folle que Monsieur tout le monde)
    Ajoutons à cela que Monsieur K est embauché dans la même entreprise depuis 20ans qu'il n'a jamais eu de problèmes avec son employeur ou avec d'autres personnes, que son casier judiciaire est vierge.
    Ajoutons à cela que Madame S suit un traitement lourd actuellement et qu'elle-même exerce la profession d'infirmière...et qu'elle est en début de grossesse...


    Je sais que cette histoire est un peu complexe mais j'espère en avoir résumer les principaux faits..
    Si vous voulez apporter votre soutien au couple et dénoncez les pratiques de ce type de foyer et d'agents de police n'hésitez pas...

    Mail : CSKSP78@YAHOO.FR

    1 commentaire
  • PARIS (AP) - Nicolas Sarkozy s'est déclaré mercredi "très réservé" sur les "class action" à la française que le gouvernement s'apprête à instituer par un projet de loi examiné à partir du 6 février à l'Assemblée Nationale.
    "Je m'inscris vraiment en faux avec la judiciarisation et la pénalisation du droit économique français. C'est la raison pour laquelle je suis pour ma part très réservé sur les 'class action'", a déclaré le candidat UMP lors d'une rencontre avec des patrons de PME.
    "Je considère qu'aujourd'hui, on paralyse l'activité de l'économie française en l'enserrant dans des contraintes. A l'arrivée, plus personne ne veut prendre de risques, et plus personne ne veut être responsable de rien. C'est le contraire de ce qu'il faut faire", a conclu M. Sarkozy.
    La class action permet à des consommateurs ayant subi un préjudice d'engager en justice une action groupée contre le fournisseur du produit. Son introduction dans le droit français est une promesse de Jacques Chirac. Alors que les associations de consommateurs la réclament, le patronat y est opposé par crainte d'une multiplication des actions en justice contre les entreprises. AP
    Cette loi prévoit donc que des consommateurs s'assemblent pour porter plainte contre une entreprise, et ce pour avoir plus de poids face à des entreprises qui dépensent des fortunes en frais juridiques pour se blinder juridiquement...

    Faut surtout pas toucher aux entreprises, hein M'sieur Sarko, faut les laisser délocaliser, licencier et puis continuer à les chouchouter en leur octroyant tous les droits...hein M'sieur Sarkozy...Ah oui j'oubliais c'est vrai que votre frère est au MEDEF, ce lobby qui défend les grandes entreprises...



    2 commentaires
  • En hiver 54 l'Abbé Pierre lançait son fameux appel..50 ans après rien n'a vraiment changé et la situation s'est même aggravée...
    L'Abbé Pierre mort, les politiciens viennent verser leur larme de crocodile, faire son éloge, voir réclamer indécemment un bout d'héritage...
    Hypocrisie, quand on sait que pendant près de 50ans les mêmes politiciens n'ont pas bougé le petit doigt pour les SDF et les mal-logés..Et le premier d'entre eux Chirac à foutu dehors de Paris cette France d'en-bas comme disait son pote Raffarin à l'époque, cette France populaire...Il l'a viré de Paris, pour faire de la ville lumière (de plus en plus pourrie et gangrenée par le mercantilisme)...IL a viré les pauvres de Paris pour faire de Paris une ville de BOBO....Alors Monsieur Chirac un peu de correction, ceux/celles que l'abbé Pierre défendaient, vous les rejetiez en bloc...Parlons aussi de Sarkozy, et de tous les maires de communes riches et chic qui ont refusé d'implanter des logements sociaux sur leur ville...Faut-il que mettre des HLM à Neuilly ça ferait désordre dans le paysage hein Monsieur Sarkozy...Faut arrêter le foutage de gueule, le combat de l'abbé Pierre vous n'en aviez rien à faire....
    Aujourd'hui les seuls qui ont le droit de pleurer, ce sont les pauvres, les sans-logis, les mal-logés...Ceux/celles qui voyaient dans l'Abbé Pierre un phare, une lumière, parce qu'il était toujours auprès d'eux, ce qui ne sera jamais le cas des politiciens qui se foutent complètement de cette France pauvre....

    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique